Poilou en Amazonie

Par défaut

Bonjour a tous ! (Sauf à Dragibus car je ne lui dis pas bonjour)

L’Amazonie c’était trop bien ! Je n’ai pas le temps de vous raconter ! J’y retourne pour la vie ! Ciaooo

CLAC !

Poilou vient de vous raccrocher au nez…

Un peu coupable, culpabilisée, et légèrement gênée de l’avoir fait, elle se met à genoux, et vous prit de la pardonner de cochon. Le problème avec le téléphone, c’est que ça ne capte pas partout. Surtout en Amazonie. Et ça Poilou elle l’a bien capté. Et pourtant, elle n’a pas beaucoup de gens à appeler ici au Perù. Mais il y a toujours cette Poire, qui n’arête pas de la harceler au téléphone. Poilou ne s’en plaint pas. D’ailleurs Poilou ne se plaint jamais ! Du moins elle essaye d’en faire un principe ! Pas facile ! Le fait est que Poire ne cessait d’appeler, et sans réponse, cette dernière paniquait sa mère, et allait jusqu’à se taper la tête contre le mur, prendre des douches froides et se vider un sac de farine sur la tête, manger des éponges, bref, elle était un peu perdue… De son côté, Criquet, mangeait sans doute de la palta écrasée sur du pain avec un peu de fromage, et poursuivait avec calme, son petit Tai-chi Polata.

Injoignable, émerveillée, et une ampoule au pied, Poilou marchait dans les différentes concessions de Castañeros. Castañeros ? Vous ne savez pas encore ce que c’est ? Demandez à Criquet, me semble-t-il qu’elle aime bien ce mot. Castañeros, Concesiones, Castaña, bla bla bla. Bon, explication de Poilou. Les Castañeros, sont des grands arbres. Autour de 40 mètre de haut. Un long tronc et ensuite, le reste de l’arbre. Branches, feuilles et tout ça. Et puis cet arbre là, il fabrique des énormes noix.

Quasiment la taille de noix de coco. Bon peut être pas autant en fait. On va dire entre 10 et 15 cm de diamètre. Quand on casse les noix, avec une machette, ou en la cognant par terre pendant des heures comme le font les singes, on a, à l’intérieurs, d’autre noix ! Mais cette fois ci, pas ronde. Et puis ensuite, avec les dents, il faut casser la coquille avant de pouvoir manger et se régaler avec la noix du Brésil : la Castaña. Oui alors pour votre gouverne, le Brésil touche le Perù. (Le Perù ça touche aussi.) Et les noix ont d’abord été retrouvées là bas, donc elles ont gardé ce nom de brésilienne…

Pendant la semaine ou Poilou était en Amazonie, son but, à elle, c’était de visiter différentes concessions, et de se familiariser d’avantage avec la faune amazonienne. Bon ce qu’il faut savoir aussi c’est que… aah je suis obligée de faire une pause, on m’appelle au bureau… Pas virée ! Je viens de recevoir des cadeaux de noël ! Du champagne ! C’est chouette !

Bon, donc L’Amazonie.

Il était une fois une Poilou qui prenait l’avion pour Puerto Maldonado. Une écharpe autour du coup et du nez pour pas que la clim la détruise trop. Avec ce froid, dur de s’imaginer qu’une fois sortie de l’avion, Poilou allait fondre sous la chaleur équatoriale. Et pourtant, c’est ce qui se passa. Elle fondit ! Ne sachant pas encore qu’elle fondrait en larme par la splendeur des paysages. Elle récupéra son sac à dos et retrouva un des types avec qui elle travaille, qui l’attendait avec une petite pancarte « Poilou ». Ils montèrent dans le taxi, direction hôtel, miam-miam restau et boulot. Au boulot les gens ont passé plus de temps à présenter Poilou la biologa, plutôt qu’à travailler. Puerto c’est encore plus relax que Lima. Même le midi, il y a le temps de faire la sieste. (Bon sans tram et sans Dragibus, c’est moins drôle). De toute manière il fait tellement chaud que c’est impossible de bosser entre midi et 3h ! A Puerto tu mange bien. Preuve en image :

A Puerto tout le monde roule en moto aussi. Même les enfants. Poilou a vu des motos avec 5, voir six personnes dessus. Et pourtant c’est les mêmes modèles qu’en France ! Deux roues, moteur, interieur cuire etc. ! Papa conduit, devant la petite fille, derrière, maman tient bébé dans ses bras, et derrière, petit frère tiens maman. Et puis ça roule normal. Papa a le casque mais les autres ont les cheveux au vent, comme Brigitte Bardot sur sa Harley, en moins blond.

Ensuite, pour sortir de la ville, il faut passer par le pont de San Francisco orange, rouler sur la Highway Inter-Oceanic qui traverse l’Amérique latine jusqu’au Brésil, et dépasser Los Angeles. Terminus à Alegria.

Ca parait tout beau comme ça mais, en vrais, le départ s’est fait à 6h du matin, sous la pluie, à deux sur une moto, en poncho, avec le sac sur le dos, le pantalon mouillé, et les chaussures trempées. Ca valait le coup de partir tôt pour pouvoir visiter des concessions le reste de la journée, sachant qu’on ne va pas dans l’Amazonie quand il pleut. C’est Peligroso, (A dire avec l’accent américain : « Paix lit grow So » ce qui veut dire dangereux), les serpents peuvent sortir et tuer Poilou ! Bref, du coup grosse sieste jusqu’au milieu de l’après midi en attendant que la pluie cesse, 10 heures plus tard. En route !

Voyez par vous-même…

De son côté, Flopsy, a aussi voyagé. Elle vous embrasse d’ailleurs.

Coté bestioles, voilà a peu près ce que Poilou a vu, entendu, touché. Mais il n’y a pas à dire, les grosses fourmis c’est plus effrayant que les gros Jaguars !

Voila pour aujourd’hui, Poilou vous souhaite également un joyeux noël et bien entendu, une bonne année 2012, la dernière avant la fin du monde !

Allez, pour la peine, des photos gentil-mignons-noël-poutous …

et puis Poilou qui craque.

D’ici peu… viendront des petites Vidéos Bonus… mais bon, pas facile facile avec la connexion d’ici de tout mettre d’un coup, alors il faudra etre patient. J’espre que Votre Noel s’est bien passé!! Des Grosses Nizz a tous! Racontez moi tout!!

Poilou vous salut bien bas..

Publicités

"

  1. chouettes photos et beau film qui bouge un peu, bon, c’est normal pour un film sinon ça serait une photo…
    Très bon temps chez les Laneyrie. C’était certes moins exotique que le Pérou ou l’Amazonie mais toujours aussi sympa et ça, c’est une chose IMPORTANTE..n’est-ce pas?
    Demain, si le temps le permet: course à pieds et conduite de tata madeleine à Coudrecieux.
    Je te fais des gros poutous poutous manceaux. Ta mère!

  2. TROP COOL!!! par contre yavai un sacré gros papillon!!! en dehors de ca, photos sympa, c’est chouette d’avoir des nouvelles de ton périple! et Joyeux noel!!!

  3. oui de jour mais ENORME!!! sinon j’ai oublié de demander, car en dehors des papillons d’autres choses m’interessent dans la vie et en premier lieu : la bouffe ->>> qu’est ce que c’est que le truc sur la derniere photo de bouffe? ca ressemble vaguement a un gateau en plastique fourré aux légumes…j’ai besoin d’en savoir plus! merciiiiiiii

  4. complètement d’accord avc le com’ sur la bouffe ! Mais avant ca permets moi de te dire que je ne te dis pas bjr non plus ! Non mais j’hallucine quoi t’écris ton blog sur tes horaires de boulot ! Y en a qui se gênent pas 😉 Hé bien au Mans ainsi qu’à Coulans sur gée tt va bien, et mes autistes te fuck ! voili voilou sur ce, je prds le tram, la musique ds les oreilles, ou pas..car tu n’es pas là….et que j’ai pas d’ipod.. ni de musique sur mon tel… bref, REVIEEEENNNSSSSSSS !!!!!

    PS : écle d’éduc l’an prohain ptt sur angers, à bon entendeur !

  5. Folaaaasse va!
    Oui bon, c’est vrai, ça faisait longtemps que j’avais pas lu ton blog … enfin surtout j’avais loupé des bouts!
    Castañera concessions and concessionaires in the Castañero area !!!

    J’avoue, j’aime pas trop le interoceanic highway, ça me fout les boules!!! Mais bon … c’est le progrès!

    Bisous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s