les petits moments

Par défaut

Bonjour à tous,

Cela fait bien longtemps que Poilou n’a pas ouvert sa gueule pour vous raconter plein de belles choses. Mais c’est par ce qu’en vrais… au départ il n’y avait que des choses à vous montrer, tandis qu’aujourd’hui tout est plus ou moins routine. En effet, les jours se ressemblent…

Pour vous faire une idée, voici une journée type pour Poilou

Entre 7h et 8h (selon la fatigue et la motivation) Poilou se réveille. Elle prend son petit déjeuné et lalala. (Poilou va vous chanter du lalala quand elle veut vous raconter quelque chose mais qu’en fait ça ne vous regarde pas tellement…)

Bref…

Donc lalala, elle vérifie qu’elle a bien son sac, avec les clés, les sous et tout son petit Nordel (sans oublié le baume du tigre bien sûr !), elle met ses lunettes de soleil, et déboule dans la rue avec son « I’m not a paper cup » de café à la main.  Elle remonte à pied jusqu’au Parque tradiciones, ou elle attendra quelques minutes un taxi.

Cours de négociation avec Poilou :

Poilou: « Angamos con Camino del Inca »

Monsieur Taxi : « … »

Poilou : « Al Wong de Chakaria »

Monsieur Taxi : « Ya… 12 ? »

Poilou « na na na… 6 »

Vroum vroum vroum le taxi s’en va.

Nouveau taxi.

Poilou: « Angamos con Camino del Inca »

TaxiMan: « … »

Poilou: « Al Wong de Chakaria »

TaxiMan: « Ya 8 ? »

Poilou: “No 6 pues”

TaxiMan: “Ya Vao”

Poilou monte alors dans le taxi, ferme la porte à clé, et subit la radio insupportable ou la seule mélodie c’est des gens qui parlent… mais pas avec une voix douce… non non ! Plutôt avec une voix comme celle des « huevos poetas » (cherchez sur youtube et vous comprendrez) et cela pendant un quart d’heure mas o menos.

« Pasando’l Wong, es la segunda a la derecha »

Le taxi s’arrête, et Merde ! le café se renverse ! La journée commence ! Poilou paye. A bientôt. Elle claque la porte. Dit bonjour à l’entrée puis appelle l’ascenseur.  Appuie sur le bouton 7. Compte jusqu’à 10, et puis recommence car elle n’a toujours pas trouvé combien de seconde l’ascenseur met pour monter au 7eme. Il est presque 9h elle sonne, pousse la porte, entre son code, va dans la cuisine, remplie son mug de café, dit bonjour, s’assoie a son bureau, allume le PC, sors son planning de choses à faire, boit une gorgée et au boulot !

Il est 13h, tout le monde monte au 9eme étage, ça mange, ça rigole et ça parle… Evidemment, tout ça, ça fatigue Poilou. Il est quasiment 2h, Poilou redescend, un nouveau café, et Poilou se remet au boulot. 5h30, plus qu’une heure ! 6h, plus qu’une demi-heure ! 6h25 on éteint l’ordi, 6h30 on met le code et on appelle l’ascenseur.

Direction Camino Del Inca pour prendre le bus. Poilou monte, déséquilibré, elle s’agrippe comme elle peut et prie pour qu’il n’y ait pas d’accident. Elle paye 50 centimes et descend à Benavides. Traverse la rue, et ouvre bien grand ses oreilles. « To’o be’avi’es, el arco, to’o be’avi’es… »

Elle saute dans le nouveau bus. S’assoie cette fois ci, branche son iPod, ferme les yeux et les ouvres quand elle ressent une petite tape sur son épaule. C’est le CombiMan qui demande ou elle va.

« Via expresa »

Poilou donne un sol, récupère son petit ticket qu’elle garde précieusement dans sa main, et se replonge dans la musique.  Il est presque 7h.

« Baja »

Le combi s’arrête et elle saute. Marche une petite minute et sort les clés du sac.

Elle arrive chez elle et lalala

Ce serait trop simple si une Journée a la Poilou c’était vraiment comme ça. Trop simple et trop déprimant !

Heureusement, à toutes les heures, Poilou est nordelement surprise…

Voici donc un panier avec des petites surprises dans la vie de tous les jours de Poilou.

Alors des fois le matin ce qui lui fait plaisir à Poilou c’est quand elle traverse une rue et que les voitures la laisse passer… Oui oui Ici ça, ça fait Vraiment plaisir… parce que c’est rare ! Mais Poilou part du principe qu’ici ils aiment les voitures ! Et surtout ils aiment leur voiture ! Or, Si Poilou traverse, et qu’ils ne veulent pas la laisser passer, Poilou va cogner la voiture, la voiture va avoir un bobo (sans parler de Poilou) et le Monsieur voiture ou madame voiture va être triste pour sa voiture cabossée… Alors dans sa tête, Poilou pense qu’il/elle a mieux fait de la laisser passer ! Et du coup, quand une voiture la laisse passer, peut-être est-ce l’adrénaline qui la fait devenir heureuse à fond, mais à coup de dopamine Poilou peut continuer sa journée dans le sourire. (Oui bon il est vrai aussi que si la voiture ne la laissait pas passer.. il y a peu de chance que Poilou puisse continuer sa journée… menfin !)

Quoi d’autre sur la route… ah si ! Quel bonheur d’être au mois de janvier février mars, et d’aller au boulot le matin en tong, et avec des lunettes de soleil… ça change des matins d’hivers français, ou il fait nuit, et froid ! Petit rayon matinal, une réussite  dans la bonne humeur de Poilou… (Ah oui parce que pour ceux qui la connaissent, Poilou de mauvaise humeur ce n’est pas le top. Il y a un dicton péruvien (dédié à Dragibus) qui dit : « Si tu écrases les fleurs d’une Poilou, de ton malheur tu n’en verras pas le bout ! »)

Le plaisir du matin c’est aussi de comprendre ce que le Taximan il dit…on est d’accord c’est plus sympa de comprendre que de pas comprendre… et bien chez Poilou, des fois elle se marre intérieurement en pensant a tout ce débit et mots qui viennent d’être prononcé et aux quels Poilou n’a rien comprit… elle répond oui et se fait passer pour quelqu’un qui parle trop bien ! Ah c’est génial ! Ce « oui » est magique !

Ce qui est bien aussi avec le taxi c’est que c’est rapide ! Par rapport au bus.  En plus les taximan ils sont trop forts, ils connaissent bien toutes les petites rues raccourcies (qui foutaient les boules a Poilou au départ car on ne sait jamais ou l’on va atterrir) et a force de les prendre ces ruelles, des fois c’est Poilou même qui dit de tourner à gauche ou à droite pour éviter les bouchons ! Ce que c’est agréable de connaitre sa ville ! (du moins une petite partie, parce que Lima c’est énorme !) Cela dit c’est un peu ça dans la tête de Poilou, elle a l’impression de connaitre plein d’endroit et en fait elle doit connaitre plus ou moins deux rues ! Bravo ! Allez, on l’applaudit quand même. Snap Snap for Poilou.

Bon qu’est ce qui est sympa aussi ? Ah oui l’autre jour il y avait un peu (très peu) de pluie a Lima, et comme nous le savons, la pluie et le soleil ça fait un arc en ciel. Eh bien, peut être que nous, on s’en moque, mais ce jour-là, Poilou a vu toutes les têtes regarder vers le ciel, les yeux qui brillaient, le sourire jusqu’aux oreilles, Poilou n’avaient jamais vu autant de monde heureux pour un arc en ciel. Avec la musique dans les oreilles, ça faisait un peu comme dans un super film au ralentit alors Poilou a failli se mettre à chiaker mais un klaxon la remit a sa place. Oui bon ! Poilou était émerveillée par tous ces sourires inattendus ! Ce qui est un peu, comment dire, relou avec cette pluie, c’est que comme tout le monde le sait, l’eau ca mouille. oui oui ! C’est pas nouveau. Or je ne sais pas si vous le savez mais le sol à Lima, ce n’est pas du goudron ! C’est des plaques de ciment, polie… ça glisse… surtout quand c’est mouillé et qu’on porte des tongs. No comment !

Reprenons donc les petits aléas de la vie de tous les jours de Poilou. Pour monter au boulot, il y a l’ascenseur, ou bien il y aussi les escaliers. C’est un choix. Avec Poilou, 7eme étage, le choix est vite fait ! Mais parfois, il n’y a pas de choix ! C’est escalier pour tout le monde. Poilou n’est vraiment pas une fan des coupures d’électricité, ou baisse de tension blablabla. Surtout que généralement c’est la bonne blague. On monte au 7eme le matin, puis le midi toujours rien, alors on descend chercher de la nourriture, on achète lalala et on monte au 9eme ou l’on mange  puis on redescend au 7eme. Quand la journée est terminée on redescend au numéro 1 ! C’est ce qu’on appelle une journée sportive. Alors oui comme ça, ça parait rigolo, mais imaginez-vous dans la peau de Poilou « Dans la peau de Poilouvitch » sortie dans toutes les salles janvier 2013.  Bon et avec des talons, alors malgré tout votre talent (talon /talent) et bien ce n’est pas si simple, surtout que si il n’y a pas d’électricité, il n’y a pas de lumière ! Alors on ne sait jamais quand est ce qu’elle va être la première marche. Ça se veut chic et tout mais il n’y a même pas de bougie ! On n’y voit rien ! Le bonheur absolu il n’y a pas à dire !

L’ambiance du boulot c’est pas trop mal. Derrière son ordinateur, Poilou est opérationnelle.  Le petit plaisir de l’après-midi c’est d’avoir son litre de jus d’orange naturel frais, et de le déguster jusqu’à ce que mort s’en suive ! Bon si ce n’est pas orange, c’est ananas ! Je sens que tout cela ça vous fait une belle jambe ! Génial !

Bon et ce retour en bus ? Et bien c’est que du bonheur ! Ça se passe tranquille. Avec généralement de la meilleurs musique que dans le taxi, de la bonne cumbia ou salsa ou autre. Ça donne la pêche, et puis ça se marie bien avec le Nordel de la circulation. Nous on est relax tous serrés dans les bus pendant que les conducteurs se battent avec les voitures pour passer les premiers dans un rond-point, carrefour. En plus d’avoir la belle musique, il y a les images qui sont splendide, a l’heure du coucher de soleil, tout parait plus chaud, Caliente ! Le ciel est de toutes les couleurs et ça se reflète sur les parechocs des voitures ! Juste super ! Et puis il commence à faire nuit et tous les fars s’allument. A Lima il y a beaucoup de voiture. Trop de voitures.

En arrivant du côté de la maison, des fois, si il ne fait pas encore tout à fait nuit, on peut voir le soleil se refléter sur les montagnes rouges… c’est trop magique Nordel!

Tous ces petits bonheurs, surprises, Nordel, etc. tout ça, ça va bientôt changer. Poilou ne vous en dit pas plus pour l’instant… Mais reviendra avec des photos très bientôt !

 

Nordelement,

Poilou

PS : Posez questions etc !

 

 

 

 

Publicités

"

  1. Hey Misses BIC!
    Je vois que la routine est bien installée! Heureusement que J » t’envoie des zic le matin pour te réveiller héhé
    J’ai rien compris à la convers av le taximan evv Faut vraiment que tu m’apprennes l’espagnol !
    Ca serai cool des photos de ton taf que je mette une image sur là où tu vas tous les matins!

    Et filme cet aprem (soir) pour le concert hein! GNB

  2. Il ne faut pas oublier que poilu peut être de mauvaise humeur mais que si elle rote, ça va beaucoup mieux après! ce sont des petites choses qui ensoleille le quotidien, n’est-ce pas?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s